• question existencielle: la quarantaine

     

    « Quand on a vingt ans, on pense avoir résolu l’énigme du monde ; à trente ans, on commence à réfléchir sur elle et à quarante ans, on découvre qu’elle est insoluble »

     

    - August Strindberg -

     

     

    Ainsi le monde fit, fut, fait ; se questionner sans cesse pour des résultats intarissables.

    J’ai plus de quarante ans révolus et ne cherche désormais plus à comprendre le pourquoi du comment.

    Je suis le spectateur d’un cinéma à ciel ouvert, où parfois la fiction se superpose à la réalité, où un costume cravate de la journée se travestit dans la soirée, d’un regard angélique, d’une parole biblique à un diabolique méprisant, d’un patron récalcitrant à une ménagère soumise…

    La vie est bien complexe et l’Homme bien compliqué, le monde est une annexe dont nous sommes les sous-titrés…..


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :