• Avant goût amer

     

    « Le mal s’apparente à un gaz : il n’est pas facile à voir, mais il est repérable à l’odeur. Il est le plus souvent stagnant, réparti en nappe étouffante. »

     

    - Amélie Notlomb -

     

    En hommage à cette maladie qui gaz les poumons, qui ronge les bronches et endolorit la chair de milliers de personnes ; ce combat perpétuel qui nous transporte dans une diplégie complexe amène une réflexion amère de la « bobologie  quotidienne » ;

    les jours se suivent inexorablement, le sourire sarcastique en trompe-l’œil, une démarche nonchalante, un espoir infiniment minime laisse pourtant emporter la joie de vivre sur un faciès meurtrit par les maux.

    Sans remède et irréfutable, ce gaz indolore conduit petit à petit vers une évacuation extérieure, cette énergie spirituelle  amenant à une métamorphose chrysalidienne de notre moi profond…

    ..métaphore obsolète de ma squelettique identité….


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :