•  

    « Quand tu crois questionner la nature, c’est la nature qui questionne Dieu, ou Dieu qui se questionne sur Lui-même. »

     

    - Ramon Sender-Garcès -

     

    L’Homme se doit être le gardien de la nature et non son propriétaire.

     

    Il ne doit pas s’accaparer ce que notre Terre créatrice lui a offert.

     

    La nature est un bien précieux auquel il ne faut aucunement lui soumettre la destruction de son propre écosystème ; toute vie existe dans cette nature, de la plus grande à la plus petite espèce.

     

    L’Homme fut jadis un prédateur qui était en osmose avec la nature lorsqu’il était chasseur ou cueilleur ; mais aujourd’hui, la vénalité séductrice l’emporte vers des projets de destruction massive suivi d’addiction de pouvoir : « du béton remplace nos forêts boisées, le goudron nos chemins escarpés ».

     

    Qui est-il, lui, ce faucheur de marguerite contre nature ?

     

    Un proverbe indien cependant devrait retenir toute son attention : « lorsque l’Homme aura détruit le dernier arbre, pollué la dernière goutte d’eau, tué le dernier animal et mangé le dernier poisson, alors il s’apercevra que l’argent n’est pas comestible ».

     

    La Nature n’a pas de prix mais elle a beaucoup de valeur…protégez-là !

     

     


    votre commentaire
  •  

     « Nous sommes les instants d’une chose immortelle ».

    -Maurice Barrès -

    Retranscription

    Aller au boulot, jour après jour. En revenir, manger, regarder la télé, puis se coucher ; tel est le pain quotidien de la plupart d'entre nous.

    Est-ce donc ça la vie ? Une telle calamité qui consiste à passer son temps à essayer de l'occuper ?
    Ou y a t-il autre chose (que l'on rate peut-être) ? Quelque chose qui nous donnerait un sens...
    C'est vrai ça, à quoi ça sert "la vie" ?
    On naît, on vit, et puis on meurt. Et tout ça pour quoi, dans quel but ?

    Déjà, il doit bien y avoir une raison (d'être), une cause. Nous ne pouvons pas être là par hasard, il n'y a jamais de fumée sans feu.
    Chaque effet (fumée) a une origine (feu), et chaque origine (feu) vient d'une volonté (pyromane) ou d'un nouvel effet (incendie) dont il convient de déterminer à son tour la source (orage), et ainsi de suite, le cycle infernal devant bien s'arrêter quelque part.

    Quel pourrait donc être l'élément déclencheur de la vie ?
    Attention, je ne vous parle pas des origines "physiques" de la vie (d'où vient la fumée : du feu) dont le point initial est l'apparition d'organismes unicellulaires sur terre, mais des besoins de ces origines (pourquoi avoir allumé ce feu, ou pourquoi ce feu s'est-il allumé ?).

    D'où vient le besoin de la vie ?
    Quel est cet "intellect" qui a fait qu'un poisson se transforme en singe en des millions d'années (cf. Théorie de Darwin) et non en plasma vert fluo, cette "chose" qui a fait que la chlorophylle soit verte et non bleue ?
    Quel est cet "intellect" qui a muté petit à petit l'homme primitif en lui ôtant son épaisse fourrure animale "comprenant" que celui-ci se couvrant de vêtements, n'en avait plus besoin ?


    Mieux, quelle est cette "force" qui a donné à l'homme cette intelligence lui permettant d'avoir l'envie de se vêtir ? Pourquoi les autres mammifères (certain ayant un cerveau beaucoup plus gros que le notre) n'ont-il pas développé cette intelligence ?

    Qu'est-ce que vous me dites ? C'est la nature ?
    OK, je veux bien, mais alors que veux la nature ? Elle ne va tout de même pas au hasard ! Tout est si bien ficelé là dehors, si harmonieusement et subtilement amalgamé: les êtres respirent de l'oxygène et recrachent du gaz carbonique, et pour les plantes, c'est le contraire, etc...

    Soit ce que nous appelons nature a un plan, un projet prédéfini, préétabli ; soit la vie se produit et évolue au hasard, bon gré mal gré, et le fait que presque toutes les espèces aient des yeux et voit le monde tel que nous le voyons (en 3 dimensions, dans le même espace-temps) et aient chacune le besoin et la possibilité de s'alimenter en s'entredévorant les unes les autres formant ainsi une chaîne alimentaire incroyablement précise et sensible, est le produit d'une perfectibilité et d'une veine faramineuse (sinon nous serions tous mort de faim depuis déjà bien longtemps).

    On peut donc supposer qu'il y aurait une évolution des choses préécrite... mais par qui, et dans quel but ?
    Sait-on déjà quelque part si l'homme aura une peau gélatineuse et des yeux globuleux dans plusieurs millions d'années ? Le tout peut-être, dans le but de servir de donneurs d'organes à des êtres supérieurs attendant sagement notre développement et pour qui une de nos années passées revient au temps d'une petite seconde ? Peut-être somme-nous de simples rats de laboratoire ?

    Bon stop, cessons le délire.
    Concernant la perfection actuelle de la nature (chaîne alimentaire, etc...), cela vient du simple fait que si un être ne peut pas résister à son environnement, il disparaît. Par conséquence, millions d'années après millions d'années, il ne finit par rester qu'une population de plantes et d'êtres vivants assemblés les uns avec les autres comme un immense puzzle.
    Chaque jour, les poils essaient de grandir, et s'ils n'y arrivent pas, ils meurent... puis repoussent, jusqu'au jour où ils ne repousseront plus car les conditions ne sont plus réunies pour que la pousse se fasse ("terrain" trop chaud, trop acide,...).
    A une autre échelle, chaque année, des milliards de microorganismes tentent de se former... et meurent car ils ne sont pas viables. Ceux qui le sont, donnent alors naissance à de nouveaux germes, de nouveaux virus (Sida, Ebola,...) et peut-être dans des millions d'années, à de nouveaux êtres.

    OK donc pour l'explication rationnelle de l'évolution, mais l'homme dans tout ça, pourquoi est-il le seul à avoir conscience de son existence ? Parce que son cerveau aurait évolué petit à petit, cellule grise par cellule grise, lui donnant de plus en plus d'intelligence et de maîtrise ? Il semblerait effectivement que ce soit le cas, nous sommes donc d'incroyables veinards !

    Mais je n'ai toujours pas la réponse à ma question : quel est l'intérêt de vivre jour après jour ?
    Si le but est l'évolution, alors il nous suffirait juste de naître directement avec tout ce qu'il faut pour se reproduire, de se reproduire, et de mourir dans l'affilé. Mais non, la nature (qui rappelons le, tend vers la perfection des choses) fait de nous (par notre condition physique et par notre intelligence) des êtres qui vivent de plus en plus longtemps (alors qu'une libellule ou un rhinocéros ne vit pas plus longtemps maintenant qu'il y a cinq siècles).

    Ceci démontrerait donc que le but de notre espèce est autre que la simple perpétuation de l'espèce, et donc que la vie a un sens, que notre vie (celle de chacun de nous) répond à un besoin, contrairement à celle d'un canard (tout du moins, en l'état actuel des choses).

    MAIS QUEL BESOIN (donc quel but) ? Et pourquoi ce besoin nous fait-il prendre conscience.... que nous avons un besoin, que ce besoin existe (aïe ma tête) ?
    Pourquoi avoir développé les possibilités de pleurer, de rire, d'être heureux, d'être triste, d'être amoureux ?
    Pourquoi ne pas en être resté, comme les autres espèces, à juste avoir peur, avoir mal, avoir faim, avoir soif, avoir froid ?
    Nous pourrions très bien être de plus en plus intelligents sans avoir d'émotions !

    A quoi nous servent ces émotions si ce n'est à orienter, à diriger nos actes (tuer ce n’est pas bien, etc...) ?
    Elles feraient donc partie du "package" (que les autres espèces n'ont pas) nous amenant à évoluer vers le but qui répond à ce fameux besoin (que les autres espèces n'ont pas) ?

    Du coup, ça s'éclaircit.
    Quel terme répond à la sublimation de la conscience où nous amènent nos émotions : ne pas faire de mal, être tolérant, être gentil, respecter tout le monde, aider, partager ?
    Oui, c'est ça, vous avez trouvé : l'Amour.

    Le but ultime de chacun de nous (être humain) durant notre vie sur terre serait donc d'aimer (au sens large du terme).

    Pourquoi ?
    Dès lors, toutes les hypothèses sont possibles :
    - pour finir par créer un monde parfait où les géniteurs de la race humaine pourront enfin venir vivre ;
    - pour nous permettre de ne plus avoir besoin de notre enveloppe charnelle et ainsi répondre à un autre besoin (pouvoir partager la "vie" de nos "morts" pour être tous réunis et ainsi faire cesser un processus d'éternelle réincarnation ?) ;
    - etc ...

    On peut tout imaginer, je ne sais pas.
    Mais à priori, plus nous aimerons, plus nous apprendrons à aimer, mieux nous saurons aimer ; et plus vite nous serons béat de bien-être, mieux nous saurons apprécier ce pour quoi nous sommes et donc meilleure sera notre existence entière (terrestre et extraterrestre -dans le sens originel du mot-)

    La Messe est dite !
    Ou presque: peut-être que les pires d'entre-nous (les plus inhumains) arrêteront leur chemin de vie (qui normalement est éternel, la mort ne constituant pas une fin, y'a pas de raisons) ou descendront d'un cran dans une sorte de hiérarchie des âmes ; et que les meilleures âmes (toutes espèces confondues) auront droit à une existence améliorée (avec de meilleures capacités pour un être humain lors de sa prochaine vie terrestre, ou avec une prochaine vie d'être humain pour un animal qui a présenté des émotions extraordinairement humaines).

    A vous de voir, à vous de vivre...
    Votre avis ?

     


    votre commentaire
  •  

     

    « Les OVNIS sont des hallucinations collectives provoquées par des extraterrestres »

     

    - Jacques Bergier -

     

     

    A toutes les personnes septiques sur le sujet OVNI.

    Je peux vous assurer que ces derniers existent bel et bien puisque j’ai eu l’occasion de pouvoir en filmer un.

     

    Depuis mon emménagement à la campagne j’ai eu la chance de pouvoir étudier 3 observations ; la première en photo ; la seconde via mon objectif oculaire humain et la dernière par téléphone portable.

     

    Cette recrudescence d’apparitions ne doit pas être anodine.

     

    Pourquoi ces appareils d’un nouveau genre apparaissent de part le globe ?

     

    Est-ce pour nous superviser ? Je le crois fortement !

     

    La planète subit les méandres de l’Humanité : guerres, désociabilisation du genre humain, extinction en masse de la faune et de la flore et par conséquent de l’Homme dans l’avenir.

     

    Ces gardiens de l’Humanité veillent sur nous et pourquoi tant de vigilance à notre égard ?

    Depuis l’aube des temps, aucune invasion extraterrestre ne s’est fait ressentir malgré de nombreux rapports relatant des faits de leurs présences ; aucune guerre des mondes n’a pu ainsi être déployée.

     

    A mon avis, ces êtres venus d’ailleurs sont notre essence de vie ; référerez-vous à la Bible pour avoir de plus amples informations et vous trouverez que les extraterrestres ne sont en fin de compte pas l’image que les réalisateurs de films veulent nous montrer.

     

    A vous de vous plonger dans votre quête afin de mieux comprendre et surtout d’admettre la présence de ces engins volants venus d’un autre monde…

     

    Qui s’intéresse, comprends !...

     


    votre commentaire
  •  

     

    « Les erreurs sont toujours pardonnables ; seulement si celui qui les a commises a le courage de les admettre »

     

    - Bruce Lee -

     

    Le pardon : quel grand mot !

    Qui sait pardonner tire en lui une richesse incommensurable ; le fait de se sentir alléger par une tiare dont son âme est entouré.

     

    Mais beaucoup de personnes ne savent pardonner ; ce dernier est pris à la légère sans fondement propre, la où la volonté divine perd de sa conception biblique.

     

    Pardonner c’est un ressentiment merveilleux, où la conscience prend un apaisement total : se laver de tout soupçon, se purifier, un esprit luminescent sans état d’âmes et sans aucune rancœur voila le réel pardon de soi ;

     

    Ne plus se soumettre à la médiocrité, à la bassesse, à un orgueil démesuré, à la susceptibilité, fait de votre être une âme libérée de tous les maux négatifs dus à la pollution d’indélicatesse venant d’autrui.

     

    Mes offenses ont été pardonnées comme à ceux qui m’ont offensés et depuis, je vis sereinement, dans la plénitude la plus totale, sans rechignement, dirons-nous dans la « zénitude de la vie ».

     

    Pardonnez aux êtres qui vous ont fait du mal en les regardant droit dans les yeux en leur disant que vous les Aimez, vous vous sentirez enrichis, car la vraie valeur de la vie est l’Amour inconditionnel que l’on porte jusqu’au firmament….

     


    votre commentaire
  •  

    Dans l’évangile de Matthieu 7 : 7, Jésus dit :

     

    « Demandez, et l’on vous donnera ».

     

     

    Pouvons-nous ressentir la présence de Dieu le Père ?

    Je vous répondrai par la positive car des signes m’apparaissent lorsque je loue notre Père.

    En effet, chaque matin,  je sors dans mon jardin, je regarde le ciel et prie notre Père. Et instinctivement, un léger grondement se fait entendre dans le ciel !

     

    « Aides-toi et le ciel t’aidera » dit-on, et j’avoue que ma persévérance dans l’Amour inconditionnel porte ses fruits puisque je suis écouté chaque matin.

     

    Par contre en soirée et avant de me coucher, je prie aussi notre Père avant de m’enlacer dans les bras de Morphée, et là c’est une présence chaleureuse que je ressens autour de moi ; comme si un cocon se formait autour de mon être afin de me préserver.

     

    La spiritualité est un état normal pour tout être humain à condition de croire à soi-même, de s’autodirigé dans sa quête spirituel.

     

    Mon corps interagi avec ma conscience ; je le sens plus zen, plus léger, plus harmonieux pourtant depuis des années je souffre de gros problèmes de santé qui deviennent disparates au fil du temps et ce depuis mon nouveau « Moi «  après une Expérience de Mort Imminente.

     

    Telle est ma profession de foi…

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique